Potimarron Le germoir des possibles
Lettre d’information Octobre 2017
2 octobre 2017
Lecture d’automne-10 façons d’assassiner notre planète !
3 novembre 2017

Ce week-end (30/09 et 1/10), au jardin partagé du Germoir, atelier « butte en permaculture ».

Il s’agissait de créer une butte suivant la méthode permaculture, dans laquelle on cachait des troncs d’arbres morts, du Brf (broyat de jeunes rameaux de feuillus), et de la tonte de pelouse. Comme nous l’explique Guillaume, le but est de créer une terre très fertile en comptant sur la décomposition de ces matériaux enterrés pendant l’hiver. Au printemps nous aurons ainsi une butte idéale pour faire pousser nos légumes !

Rdvs 14h samedi : après un petit rafraîchissement parce qu’il fait plutôt bon, nous nous attaquons aux orties. Il nous faut tout arracher… Aie, ouïe, attention ça pique ! Heureusement des gants sont à disposition pour tous et les orties s’arrachent facilement. Alors qu’une petite équipe se charge d’aller trouver des troncs de bois morts, une autre continue de défricher et de creuser un dénivelé sur 10 – 20 cm pour les enterrer.

Arrivée de Delphine : goûter ! Que d’attention et de gentillesse…

Ensuite, on monte la butte en lasagne. Au fond, nous plaçons les troncs d’arbres morts, les plus gros au centre, au-dessus des branches plus petites et du BRF. Nous arrosons le tout pour accélérer la décomposition puis saupoudrons grossièrement de la tonte de gazon. Dernière étape de la journée, recouvrir de la terre placée en début d’après-midi sur les côtés.

Le lendemain, on se retrouve. Quelques nouveaux visages. D’autres manquent à l’appel mais on pense à eux et on continue.

Pour empêcher que notre butte ne s’érode trop rapidement avec la pluie, il est proposé de la consolider avec des plaques de béton présentes dans le jardin. Un travail de nivellement est aussi à faire. Tout ceci prend un peu de temps mais nous pouvons finalement semer quelques engrais verts qui protègeront et enrichiront la terre cet hiver. Suivant les conseils d’Antoine, nous choisissons le grand épeautre, le seigle, le mélilot et le trèfle violet. Sur les côtés, nous plantons des fraisiers et de la mâche. Si la mâche pourra probablement être récoltée prochainement, il faudra attendre le printemps pour pouvoir se délecter des fruits rouges tant appréciés.

N’hésitez pas à venir contempler notre butte, elle est même ouverte sur un côté pour que vous puissiez admirer ses entrailles !

Sarah

liens pour toutes les photos du chantier

CONCOURS PHOTOS