lettre d’information janvier 2020
31 décembre 2019

Avec ce doux printemps, les essaims d’abeilles mellifères se sont réveillés depuis un bon mois : les butineuses s’affairent à récolter le pollen et le nectar, les « ouvrières » cirent des alvéoles et les reines engendrent les futurs bataillons de l’année 2020.

Il arrive parfois que la place vient à manquer dans la ruche. Alors les éclaireuses partent à la recherche d’un espace plus propice à la survie de la colonie, les « ouvrières » se gavent d’une réserve de miel pour 2 ou 3 jours. Au retour des éclaireuses, les phéromones de départ se propagent dans la ruche…

La reine et sa cour s’envolent en tourbillon puis forment un nuage vrombissant dans le ciel. L’essaim se posera dans un arbre pour une nuit jusqu’à trouver le lieu propice pour nidifier…

Ces essaims s’installeront, se développeront et prépareront les réserves pour passer l’hiver. Mais ils ne seront pas à l’abri du frelon asiatique, des maladies ni des parasites et peut-être voués au déclin.

Mesdames et Messieurs, si vous apercevez un essaim dans votre jardin ou sur votre chemin, contactez l’association le Germoir des Possibles au 03 23 06 16 56 ou un apiculteur « cueilleur d’essaim ».